Développement des véhicules électriques au Canada

Collectivement, les constructeurs de véhicules mettent en marché un nombre grandissant d’automobiles électriques qui répondent à tous les besoins des consommateurs, dans tous les segments de véhicules. Plus de 40 modèles sont offerts aujourd’hui, comparativement aux rares modèles qui étaient offerts il y a quelques années.

Au Canada, le Québec, la Colombie-Britannique et l’Ontario ont pris de l’avance en matière d’adoption de véhicules électriques rechargeables, de véhicules électriques hybrides rechargeables (VEHR) et de véhicules électriques à batteries (VEB). Cela est le résultat d’un ensemble de politiques d’incitation à l’adoption de ces technologies par les consommateurs. Bien que les règlements harmonisés en vigueur au Canada et aux États-Unis visant les émissions de gaz à effet de serre (GES) des véhicules légers obligent les constructeurs à mettre en marché un nombre croissant de ces véhicules, il essentiel que ces mesures de soutien du marché restent en place dans l’immédiat et à plus long terme pour encourager les consommateurs à adopter ces technologies.

Zero Emission Vehicles (ZEV) Fact Sheet

Politiques essentielles au soutien du marché des véhicules électriques :

  • Mesures incitatives pour l’achat de véhicules électriques
    Il existe une corrélation directe entre les taux d’adoption plus élevés des véhicules électriques et à batteries et les régions qui offrent des mesures incitatives au point d’achat et d’autres formes de soutien aux consommateurs. Pour choisir ces technologies en toute confiance, les consommateurs doivent voir des programmes incitatifs uniformes et prévisibles, et ces programmes doivent être offerts à tout le moins jusqu’à ce que les prix des véhicules électriques atteignent une parité avec les prix des véhicules à combustion comparables. Selon les estimations, ceci sera le cas en 2028-2030. Certains gouvernements, comme l’État de la Californie qui compte sur la réglementation Zero Emission Vehicle, ont constaté qu’il est nécessaire de maintenir les mesures incitatives à l’intention des consommateurs en marge d’autres politiques de soutien.

    Le coût élevé des véhicules électriques demeure un facteur déterminant dans la décision des consommateurs et, à l’heure actuelle, certains constructeurs de véhicules offrent des incitations à l’achat pour les véhicules électriques qui sont souvent supérieurs aux mesures incitatives gouvernementales. Ces mesures seront maintenues en fonction de la courbe des coûts de développement des batteries et jusqu’à ce que les prix des véhicules électriques atteignent la parité avec les prix des véhicules à combustion comparables.

    Il est important de noter que dans les gouvernements qui ont éliminé ou réduit de façon importante les mesures incitatives à l’achat de véhicules électriques, les effets négatifs sur les ventes sont ressentis rapidement et dramatiquement.

    (Source: https://www.mckinsey.com/industries/automotive-and-assembly/our-insights/making-electric-vehicles-profitable; https://www.cargroup.org/wp-content/uploads/2018/01/Technology_Roadmap_Combined_23JAN18.pdf)

  • Infrastructures de recharge
    Il est essentiel que les acheteurs potentiels de véhicules électriques sachent qu’ils auront facilement accès à des stations de recharge afin de réduire leurs soucis en matière d’autonomie, et d’augmenter leur niveau de confiance dans leur l’achat de cette nouvelle technologie. Nous encourageons fortement les gouvernements, les organismes et les employeurs à poursuivre leurs initiatives d’élargissement des infrastructures de recharge et de les ouvrir au public ou de les rendre disponibles par l’entremise de mesures incitatives visant les consommateurs. À l’heure actuelle, les infrastructures de recharge se trouvent surtout dans les régions urbaines. Le réseau commence à s’étendre dans les corridors interurbains. Les avancées dans la technologie des batteries permettent également de parcourir de plus grandes distances sur une seule charge.
  • Éducation des consommateurs
    Le soutien de programmes efficaces de démonstration et d’éducation des consommateurs est un autre domaine crucial de collaboration entre le gouvernement et l’industrie. Il est important de démystifier la technologie des véhicules électriques et de fournir les informations qui permettront aux consommateurs de voir la valeur ajoutée d’un véhicule électrique qui répond à leurs besoins de transport.
  • Autres
    Il a été démontré que des mesures indirectes d’incitation indirecte des consommateurs, si elles sont combinées aux politiques indiquées plus haut, influencent aussi les acheteurs dans leur choix de véhicule électrique. Ces mesures peuvent comprendre, entre autres, l’accès aux voies réservées, des espaces réservés de stationnement, et la réduction ou l’élimination des péages routiers.

Réglementation visant les véhicules zéro émission

Dans les provinces et territoires du Canada qui ont déjà ou prévoient introduire des politiques de réglementation des véhicules zéro émission (VZE), il est nécessaire de considérer la structure et les meilleures pratiques en matière de conformité et de fournir aux constructeurs la souplesse réglementaire appropriée pour assurer le succès à long terme de ces politiques.

Les approches qui utilisent des systèmes de création de crédits obligent les constructeurs à vendre un ratio particulier de nouveaux véhicules zéro émission (véhicules électriques), qui dépasse l’adoption naturelle par les consommateurs de ces technologies. Les conséquences de ces nouvelles réglementations imposeront inutilement des coûts supplémentaires aux consommateurs et pourraient restreindre leurs choix de véhicules non électriques si les constructeurs sont incapables d’atteindre les cibles agressives de vente de véhicules électriques exigées par le gouvernement.

Transition accélérée dans les parcs de véhicules : une possibilité considérable de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées aux transports
Les véhicules électriques peuvent réduire ou éliminer les émissions de gaz à effet de serre, mais ils représentent à l’heure actuelle environ 2 % des ventes annuelles de nouveaux véhicules. Compte tenu de l’âge et de la taille du parc canadien de véhicules routiers à combustion et qu’il est responsable d’une part disproportionnée des émissions, les politiques stimulant le renouvellement du parc de véhicules entraîneront une réduction beaucoup plus rapide et significative des émissions de gaz à effet de serre (et des émissions liées au smog). Les nouveaux véhicules présentent trois avantages : ils consomment beaucoup moins de carburant, produisent beaucoup moins d’émissions, et ils sont équipés de systèmes de sécurité plus avancés.